Nous sommes le 23/09/2020

Une technique SEO : le Cocon Sémantique

Le monde impitoyable du référencement a donné naissance à diverses pratiques et à de nombreux concepts. Parmi ces concepts, la France, par le biais d’un certain Laurent Bourelly, a mis au point une méthode qui s’est avérée infaillible très performante pour améliorer son positionnement et booster son trafic : Le cocon sémantique.

Une définition du cocon sémantique

Commençons par définir le sujet. Le cocon sémantique consiste à structurer sémantiquement un thème d’un site internet, parfois même le site lui-même. Ainsi l’organisation des contenus du thème ou du site n’est plus aléatoire mais résulte d’une réflexion poussée quant aux liaisons des pages entre elles. On parlera là de maillage interne renforcé. Une méthode qui en somme est très apprécié pour un consultant seo pour sa dimension stratégique et la valeur éditorial qu’elle représente.

Par où commencer lorsque l’on souhaite créer un cocon ?

Les cibles marketing et l’analyse sémantique Comme pour n’importe quelle stratégie SEO, il est primordial de bien définir ses persona cibles pour ne pas passer à côté de l’objectif. Une fois les cibles bien définies et que l’intention de recherche de ces dernières est comprise, on passe à l’étape la plus importante : L’analyse sémantique ou analyse de mots clés. Pour cela internet regorge de ressources gratuites ou payante pour trouver des mots clés, les analyser et définir des clusters sémantiques. Quelques exemples d’outils :

• Yoodah insight

• Keywords Planer

• Ubersuggest

Comment s’articule l’analyse sémantique ?

Le principe repose sur une requête cible sur laquelle souhaite positionner une page précise. Cette page portera le nom de Page Cible (PC). La requête cible servira de base pour l’analyse en allant étudier toutes les requêtes connexes pour y définir d’autres sujets sur lesquels il est intéressant de produire du contenu. A chaque page nous attribuerons un mot clés au volume de recherche intéressant pour l’optimiser. Toute la structure sémantique prendra la forme d’un arbre avec comme point de départ la page cible (PC). Il en découlera ainsi des pages fille (PF), qui elles-mêmes seront définie comme des pages sœurs (PS) et qui respectivement présenteront dans l’arborescence d’autres pages filles et ainsi de suite. Schématiquement un cocon doit ressembler à cela : On remarquera bien l’aspect en silos de la structure. Chaque page découle logiquement de sa page mère par rapport à un champs sémantique précis.

Comment lier les pages entre elles pour former le cocon sémantique

Une structure sémantique c’est bien mais faut-il encore que la liaison des pages qui la compose soit bien faite. Pour cela introduisons la notion de lien descendant et de lien montant. La règle descendante est la suivante :

• La page cible (page mère) envoie du lien vers ses pages filles via des liens dans le contenu

• Les pages filles (ou page sœur) sont interconnectées entre elles par des liens en bas de page (pas le footer)

• Les pages filles envoient du lien vers le niveau inférieur avec des liens dans le cœur du contenu jusqu’à atteindre les pages dites complémentaires.

La règle ascendante est la suivante :

• Toutes les pages émettent du jus seo qui remonte vers la page de niveau supérieur via un lien en haut du contenu a l’exception de la page cible qui peut dans certain cas être la page d’accueil du site web

Délais et travail à considérer

Un tel travail de contenu et de recherche demande forcément du temps. Mais chaque stratégie est différente, ainsi il est difficile d’estimer un temps précis. D’autant plus qu’une stratégie de cocon sémantique peut prendre la forme d’un projet sans fin. En effet venir enrichir régulièrement le contenu d’un site étant plus que conseillé, il sera dommage de ne pas les intégrer dans une logique et une réflexion sémantique. On évitera ainsi des erreurs probables.

A propos
Vous avez une idée d'article à nous proposer ? N'hésitez pas à nous écrire afin de nous communiquer vos suggestions.
Thématiques